Championnat de France d’Enduro – Moirans-en-Montagne (39)

Antoine Criq Champion de France Neo-Elite !

Direction le Jura, et la petite ville de Moirans-en-Montagne pour l’avant-dernière manche du Championnat de France d’Enduro 2018. Nous connaissons les lieux pour être venu il y a 3 ans, et l’enduro semble de prime abord assez similaire. Les spéciales sont sur un même site, très pratique pour le public et la gestion de course, et le parcours usant n’a pas laissé de répit aux pilotes. Une spéciale est typée ligne, une autre extrême et l’autre traditionnelle banderolée. Nous n’avons pas échappé au traditionnel coup de vent orage du vendredi soir, qui nous a épargné cette année, mais qui a tout de même fait quelques dégâts.

Quentin Delhaye de Maulde. Photo Mathieu Talayssat
Antoine Criq. Photo Mathieu Talayssat
Quentin Delhaye de Maulde. Photo Mathieu Talayssat
Antoine Criq. Photo Mathieu Talayssat
Quentin Delhaye de Maulde. Photo Mathieu Talayssat
Antoine Criq. Photo Mathieu Talayssat

Place au sport, et parlons en premier lieu d’Antoine Criq, notre pilote Junior1. Nouveau venu dans le clan des « 3 tours », il apprend à chaque sortie mais arrive à Moirans en convalescence, puisqu’une grosse chute lors de la superfinale de la Rand’Auvergne l’a contraint à observer 4 semaines de repos suite à une côte cassée, et un traumatisme crânien. Nous avons été très rapidement rassurés sur le cap de vitesse qu’Antoine est en train de passer en ce milieu de saison, mais aussi frustrés parce que cette pause forcée l’a pénalisé sur un enduro éprouvant, et l’a empêché de rester au contact du top 5 Junior1, avec un scénario similaire les deux jours de course.

Néanmoins, Antoine s’impose les deux jours dans le classement Neo-Elite récompensant les nouveaux pilotes « 3 tours » arrivant du National, et avec 41 points d’avance, et 6 manches remportées sur 8, vient apporter un nouveau titre à la structure en devenant Champion de France Neo-Elite !

Léo Le Quéré. Photo Mathieu Talayssat
Léo Le Quéré. Photo Mathieu Talayssat

Léo Le Quéré a quant à lui observé une pause après St-Agrève, en overdose de moto après sa grosse saison 2017 et le manque de repos cet hiver. Il a repris le guidon seulement quelques jours avant l’épreuve de Moirans, et modifier quelques réglages châssis afin d’optimiser le comportement de sa TM Racing 250 EN. S’il n’a pas encore retrouvé sa pointe de vitesse, et le niveau qui était le sien en fin de saison passée, il a retrouvé du plaisir, ce qui n’était plus le cas sur les courses précédentes. Il remporte deux spéciales dans le week-end, mais ne parviendra à faire mieux que 3/2 sur le sol jurassien piégeux. Il occupe la 2e place en Junior2, et sauf erreur de son adversaire, le titre semble hors de portée.

Charly Mesnard. Photo Mathieu Talayssat
Charly Mesnard. Photo Mathieu Talayssat

Enfin, nous retrouvions Charly Mesnard qui a obtenu son Baccalauréat série scientifique depuis sa dernière venue en course. Nous le félicitons pour son diplôme ! Côté sportif, malgré une reprise de l’entraînement à l’issue des examens, ses résultats ne décollent toujours pas, et nous le regrettons, tant le garçon est attachant. Il a beaucoup été à terre, notamment dans la spéciale extrême qui ne lui a vraiment pas réussi. Il a plié 3 pots d’échappement dans le week-end et ne repart pas en confiance du Jura !

Place à l’entraînement, et un peu de repos pour le staff pendant cette période estivale, et rendez-vous le premier week-end de septembre à Edolo (Italie) avec Antoine et Léo pour la manche italienne de l’Enduro GP !

Bonnes vacances à tous et merci pour votre soutien.

2018-07-23T23:06:24+00:00

Leave A Comment