Enduro GP – Santiago de Compostela (Espagne)

Un début de Mondial difficile !

Quentin Delhaye de Maulde. Photo Mathieu Talayssat
Léo Le Quéré – Photo ©Mastorgne

Venez en Espagne pour avoir du beau temps qu’ils disaient ! Et bien nous avons été servis dans cette belle région de Galice, au Nord de l’Espagne, avec… tout le contraire ! Si samedi, la pluie nous a épargné, il n’en a pas été de même dimanche avec des rincées régulières rendant la course compliquée, notamment à cause de grandes bâches d’eau dans certaines spéciales.

Quentin Delhaye de Maulde. Photo Mathieu Talayssat
Léo Le Quéré – Photo ©Mastorgne

Au programme, une Extrême Test à accomplir dès la sortie du parc fermé, une Enduro Test de près de 8 minutes, et une Cross Test comprenant un secteur ressemblant plus à une piscine qu’une spéciale d’Enduro. Pour faire simple, trois tours et demi à parcourir, et 12 spéciales au total.

Léo Le Quéré –  Photo ©Mastorgne

Léo Le Quéré n’a clairement pas vécu une ouverture de tout repos à la hauteur de ses attentes. Pour résumer son week-end, nous pouvons dire que les résultats ne reflètent pas son niveau. Samedi, il a eu du mal à trouver le juste rythme, en grande partie à cause de vertiges, qui le privaient d’une part de lucidité. Bien décidé à faire mieux dimanche, l’électronique en a décidé autrement, nous supposons à cause de toute l’eau projetée sur les motos. La conséquence est que dès le second chrono, Léo est privé de la gestion d’ouverture de valves, et donc… de valves ! Grâce à l’aide du team usine, nous trouvons une solution de fortune pour bloquer les valves en position intermédiaire, et tenter de finir cette longue journée au mental. Résultats : 6/9 en Junior1 (250 4T/250 2T) et 13/14 en Junior scratch.

Charly Mesnard – Photo ©Mastorgne

Charly Mesnard est venu pour prendre du rythme et parfaire son apprentissage. Il a surmonté durant la supertest et la journée de samedi toutes les difficultés du parcours et a énormément appris. Il a puisé dans ses réserves pour terminer le premier jour de course dans les temps, en ne regardant pas le chrono, mais simplement engranger de l’expérience. Le deuxième jour de course a été plus compliqué avec la pluie et les rondins mouillés. Plusieurs chutes et une grosse béquille à la cuisse l’amènent à prendre des pénalités, et à se retrouver hors temps à la fin du premier tour. Il repart néanmoins en France en ayant beaucoup appris.

Charly Mesnard – Photo ©Mastorgne

L’équipe enchaîne sur un déplacement au Portugal pour la seconde épreuve de notre campagne mondiale, avec Léo seulement, avant de retrouver Charly et Antoine Criq à Chemillé-sur-Indrois dans 2 semaines. Merci à tous !

Charly Mesnard – Photo ©Mastorgne
2018-04-30T16:14:16+00:00

Leave A Comment